Campagne législative partielle : nous avons trois mois pour innover

Nous avons trois mois, trois mois pour aller au devant des citoyens de la première circonscription pour leur proposer d’exprimer et de porter leurs propositions dans le débat public de se mobiliser et de choisir les candidat-es qu’ils seront prêts à soutenir dans une démarche commune et rassembleuse.

Nous avons trois mois pour innover. Expérimenter. Trois mois pour aller vers plutôt que de se replier sur soi.

En conséquence j’invite les citoyen-nes et les partis qui ne se résignent pas et qui désirent changer le cours des choses à s’engager au plus vite dans une démarche de ce type.

Eric Schultz, adjoint au maire de Strasbourg, se lance dans une épreuve de démocratie locale intéressante : expérimenter une nouvelle forme de processus de désignation d’un candidat aux législatives (en l’occurence partielle, dans la 1ère circonscription de Strasbourg). Visiblement le parti pirate locale est prêt à embrayer. Affaire à suivre donc…

Une réponse à “Campagne législative partielle : nous avons trois mois pour innover

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *