Allons Enfants : un parti politique jeune, par les jeunes, à Saint-Cloud

Allons Enfants est un parti politique jeune, transpartisan et participatif né pendant les élections municipales de 2014 à Saint-Cloud.

À l’époque, il s’agissait d’une liste de 35 jeunes de moins de 25 ans qui souhaitaient rajeunir la politique et redynamiser leur ville. Après plusieurs mois de campagne, la liste remporte 15,4% des voix au second tour et place deux élus au Conseil Municipal.

Deux ans plus tard, après le succès de l’élection municipale et le triste climat politique, Allons Enfants devient officiellement un parti politique avec cette fois-ci des objectifs nationaux ! Le parti compte aujourd’hui 50 bénévoles actifs venus de toute la France et près de 500 adhérents.

allons-enfants

C’est sur cette initiative « jeune » – découverte via Happy Democracy – que je vous laisse pour les vacances : le parti s’appelle Allons Enfants. Et pour la plateforme numérique – en lien avec Democracy OS France, ce sera La Ruche qui a vu le jour en juin 2016. En phase de test sur la ville de Saint-Cloud dans un premier temps, la plateforme a pour ambition de s’implanter dans le plus grand nombre de villes possibles (dont Lille et Strasbourg).

Rendez-vous en à la rentrée pour suivre ces derniers venus et tous les autres…

#Démocratisation de l’Union Européenne, les axes de Democracy International

With Brexit, the British showed the red card to the EU. Europe is now in its deepest crisis. But we will not let the EU break apart – we want a democratic relaunch.
Die EU was the answer to two horrific world wars. It brought peace, democracy and solidarity. But the current political elites have failed to govern in the public good. This cannot go on. We need a democratic relaunch of Europe to bring it much closer to the people.
For this we need a constitutional EU-Convention to discuss the future of Europe and to implement the urgent reforms. Citizens, civil society and parliaments of all countries must be included. And all European citizens should vote on the new EU constitution.
We want a democratic Europe – NOW!

democratic-europe-now

Democracy International est une association basée en Allemagne (à Cologne) qui milite entre autre pour une Convention de l’UE puisqu’elle est la seule voie légale permettant d’apporter des changements réels aux traités de l’UE et qu’elle est le seul forum ouvert et démocratique permettant la prise de décisions importantes à l’intérieur de l’UE. Autres axes de réflexions et d’action : une amélioration du l’initiative populaire européenne (European Citizens’ Initiative – ECI) et un système électoral européen avec des listes européennes transnationales.

#Démocratisation de l’Union Européenne, le mouvement DIEm 25

Il faut un autre cap. Et il y en a un.

C’est celui auquel l’ « Europe » officielle résiste des quatre fers, de toutes les forces de sa mentalité et de ses pratiques de cartel. C’est l’antidote à l’autoritarisme qui ronge l’Union européenne et ses institutions :

l’irruption de la démocratie.

Notre mouvement, DiEM25, veut appeler à cette irruption. La démocratisation de l’Union européenne doit commencer immédiatement, car sans démarrage rapide il sera peut-être impossible de surmonter la résistance institutionnalisée à temps, avant que l’Europe ait franchi le point de non-retour.

Notre objectif, démocratiser l’Europe, est réaliste. Il n’est pas plus utopique de la démocratiser qu’il ne l’était au tout début de la construire. En fait, il est moins utopique de la démocratiser que de tenter de maintenir en vie l’actuelle Union européenne antidémocratique qui se fragmente.

DIEM25

Initié par Yanis Varoufakis, le mouvement DIEm 25 s’est donné dix ans pour démocratiser l’Europe en commençant par la transparence complète de la prise de décision, puis par une offensive contre la crise économique en cours, en utilisant les institutions existantes et dans le cadre des traités européens existants et enfin une assemblée constituante.

Point d’étape #06 : tableau de bord des émergences politiques

En ces temps de départ (en particulier au Royaume-Uni, et avant les vacances), le paysage politique français poursuit sa longue métamorphose : la primaire à gauche sera donc effectuée à minima par le PS et ses proches alliés et seul le collectif « La Primaire » semble désormais en mesure d’initier une consultation nationale fort de ses quasiment 200 candidat(e)s validé(e)s et de ses plus de 50000 votants; Emmanuel Macron n’a toujours pas publié de propositions sur son site En Marche mais affiche de jolis portraits de ses supporters; Ma Voix subit le contre-flux post-électoral à Strasbourg et La Transition s’essoufle… Rendez-vous à la rentrée (probablement fin août) pour voir qui aura mis à profit l’été pour avancer ses pions.

Nom du mouvement # de followers # d’actualités # d’évènements Part de visibilité # de signatures récoltés
Nous Citoyens 12200 13 10 30 %
Nouvelle Donne 22000 5 11 29 %
Parti Pirate 32400 2 1 9 %
En Marche 22000 9 0 9 %
Objectif France 2382 3 1 4 %
La Primaire 5026 2 1 4 % 52885 votants
Génération Citoyens 812 3 1 4 %
Sénat Citoyen 188 2 1 3 %
Bleu Blanc Zèbre 12200 0 0 2 %
Le Mouvement Commun 2281 3 0 2 %
Ma Voix 1984 2 0 1 %
La Transition 5426 0 0 1 %
Société Civile 2017 291 1 0 1 %
Super Châtaigne 389 2 0 1 %
Parlement & Citoyens 3234 0 0 1 % 23113 membres de la communauté
Voix de Gauche 68 1 0 1 %
Nuit Debout 48200 9 412 839% 104005 signataires

Note sur la méthodologie :

  • pour calculer la part de visibilité de chaque mouvement, j’ai choisi la formule suivante : =ROUND((0,2 * #1/SUM(#1) + 0,3 * #2/SUM(#2) + 0,5 *#3/SUM(#3) * 100) où :
    • #1 = nombre de followers sur Twitter
    • #2 = nombre d’actualités (sur un blog par exemple)
    • #3 = nombre d’évènements publics
  • les coefficients pour chaque facteur amènent un biais volontaire : même à l’heure du numérique, le déplacement physique aux discussions, aux échanges, aux rencontres et in fine aux urnes restera la sanction véritable du succès.
  • les mouvements qui n’atteignent pas (ou plus) les 0% sont retirés de ce classement (ce mois-ci : Printemps Républicain, Notre Primaire, la Primaire de gauche, Mouvement Y, Manifeste du 11 janvier)
  • Nuit Debout a un traitement de « faveur » : il est hors-catégorie.

L’expérience 5 étoiles poursuit sa route à Rome et Turin

Ils s’attendaient à décrocher la lune à Rome. Les Cinq Etoiles ont également pris Turin. Le second tour des élections municipales partielles s’est traduit par un raz-de-marée du parti de Beppe Grillo, le Mouvement Cinq Etoiles (M5S), dans ces deux villes et une déconfiture pour le Parti démocrate (PD) de Matteo Renzi. «C’est une défaite sans circonstances atténuantes à Rome et Turin», ont reconnu dimanche soir les responsables de la formation du président du Conseil, lequel a préféré ne pas s’exprimer.

Coup de tonnerre en Italie : un « non-parti » empoche deux villes, et pas des moindres puiqu’il s’agit de Turin et Rome. Le M5S poursuit sa lancée, lui qui propose de « mettre à la casse » la vieille classe politique : on verra désormais en 2018 lors des prochaines législatives si l’expérience municipale aura été bénéfique.

La fin de l’union des gauches : l’enseignement principale du dernier congrès d’EELV

En définitive, le dernier congrès d’EELV marque bien la fin d’une époque, celle de l’union des gauches inaugurée en 1981 et confirmée pour les Verts par la participation au gouvernement dans le cadre de la Gauche plurielle en 1997. Le choix – risqué – des Verts consiste à faire le pari d’un effondrement de la social-démocratie, devenue (selon eux) sociale libérale, c’est-à-dire indistincte de la droite, au profit d’une autre gauche clairement opposée au libéralisme.

Après le constat d’Emmanuel Todd (Déjà, si ça pouvait conduire à un engagement simple, chez les jeunes : « Plus jamais nous ne voterons PS ! » Je me porte beaucoup mieux, c’est une libération spirituelle, depuis que j’ai fait ce serment pour moi-même.), c’est au tour d’EELV d’entériner « officiellement » la rupture avec le PS. Il faut croire que l’échec de Sandrine Rousseau aux régionales 2015 dans le Nord – Pas de Calais – Picardie n’a pas entamé ses convictions, ni celui de son parti.

Point d’étape #05 : tableau de bord des émergences politiques

Fin des premières illusions de 2016 : les primaires à gauche n’auront été qu’un cul de sac. Il ne reste donc plus qu’à laissez les morts enterrer les morts. Ou alors à suivre celles organisées par des « petites structures » ou par des « petits partis » : celles-là ont l’air de continuer…

Pendant que Macron continue d’envoyer ses t-shirts gris un peu partout en France et se garde ses costards bien taillés, Nuit Debout aussi continue de prendre du volume : le site web s’est encore enrichi (il a proposé plus d’un article par jour sur ce mois de mai) et le nombre de ville a fait de même.

Et puis il y a la percée local de Ma Voix : si ils ont frôlé les 5%, ils ont surtout démontré de l’envie pour continuer vers 2017 avec un week-end législatives Année -1.

Nom du mouvement # de followers # d’actualités # d’évènements Part de visibilité # de signatures récoltés
Nous Citoyens 12100 10 13 28 %
Nouvelle Donne 21800 4 11 23 %
Parti Pirate 32300 6 0 9 %
La Primaire 4789 0 3 6 % 25853 votants
Ma Voix 1715 8 1 6 %
Bleu Blanc Zèbre 11600 4 0 4 %
Le Mouvement Commun 2270 7 0 4 %
En Marche 21600 0 0 4 %
La Transition 5293 1 1 3 %
Génération Citoyens 753 2 1 3 %
Objectif France 2341 5 0 3 %
Sénat Citoyen 160 1 1 2 %
La Primaire des Français 0 0 1 2 % 71741 signataires
Société Civile 2017 262 4 0 2 %
Super Châtaigne 388 3 0 2 %
Printemps Républicain 1612 2 0 1 % 8400 signataires
Notre Primaire 1463 1 0 1 % 81300 signataires
Parlement & Citoyens 3162 0 0 1 % 22997 membres de la communauté
La Primaire de gauche 1807 0 0 0 %
Voix de Gauche 66 0 0 0 %
Mouvement Y 1075 0 0 0% 21185 signataires
Manifeste du 11 janvier 32 0 0 0 % 4239 signataires
Nuit Debout 47400 43 351 580% 103614 signataires

Note sur la méthodologie :

  • pour calculer la part de visibilité de chaque mouvement, j’ai choisi la formule suivante : =ROUND((0,2 * #1/SUM(#1) + 0,3 * #2/SUM(#2) + 0,5 *#3/SUM(#3) * 100) où :
    • #1 = nombre de followers sur Twitter
    • #2 = nombre d’actualités (sur un blog par exemple)
    • #3 = nombre d’évènements publics
  • les coefficients pour chaque facteur amènent un biais volontaire : même à l’heure du numérique, le déplacement physique aux discussions, aux échanges, aux rencontres et in fine aux urnes restera la sanction véritable du succès.
  • Nuit Debout a un traitement de « faveur » : il est hors-catégorie.

Nouvelle Donne annonce un candidat masqué pour sa primaire interne

Les adhérents avaient jusqu’au 18 mai 2016 à 12h pour présenter leur candidature. A cette échéance, 8 personnes ont envoyé les documents nécessaires, nous vous invitons à les découvrir : Gaël Drillon, Vincent Bresson, Candidat Masqué, Dominique Deharbe, Matthias Rambourg, Bernard Ruffin, Philippe Wolfrom, Pierre Larrouturou.

Si la candidature de Pierre Larrouturou était attendu, celle d’un Candidat Masqué est autrement plus intéressante : visiblement issue d’un comité local des Alpes-Maritimes, elle marque d’une nouvelle pierre blanche les essais balbutiants de faire de la politique autrement. Le collectif MaVoix avait ouvert une voie – on attend les résultats à Strasbourg pour en mesurer l’impact.

On relèvera aussi la position plus iconoclaste encore de Dominique Deharbe : je suis donc le candidat par défaut de ceux qui pensent qu’il faut zapper définitivement cette chimérique primaire de la Gauche. En tout cas les primaires sont aussi à l’oeuvre chez Nouvelle Donne.

Les Jours Heureux pour une ré-actualisation du programme « Les Jours Heureux » du Conseil National de la Résistance (CNR) aux enjeux actuels.

– Plusieurs dizaines d’auteurs reconnus co-écrivent des propositions de loi, l’ensemble forme le Pacte.
– Création d’une dynamique intergénérationnelle
– Publication du manifeste « Les Jours Heureux – Le Pacte »
– Plus d’un million de citoyens signent le Pacte
– 100 000 citoyens participent à des événements festifs en soutien
– Plusieurs candidats signent le Pacte
– Agenda de mobilisation « Les 100 jours de la République » mis en place pour veiller à la mise en œuvre du Pacte
– Gouvernance du pilotage du mouvement par la sociocratie

Si le projet en est encore à la phase 1 (Co-écrire avec la société civile le Pacte / Co-construire la Stratégie, la future plateforme web / Créer des liens avec les Mouvements et les Réseaux citoyens), la brochette des soutiens est déjà importante : Marie-Monique Robin, Corinne Lepage, Jean Gadrey, Dominique Plihon, Geneviève Azam, Gaël Giraud et tant d’autres. Heureusement quand même qu’il reste un peu de temps avant le million de signatures pour ces Jours Heureux.

La Vraie Primaire propose 2 candidats (pour l’instant)

Pour un électeur, la Vraie Primaire est :
– Un moyen de me faire entendre dans le débat présidentiel.
– L’occasion de soutenir des candidats et des idées en dehors des partis.
L’inscription est gratuite.

Pour un candidat, la Vraie Primaire est :
– Un ascenseur vers la présidentielle de 2017.
– Une tribune politique.
– L’inscription commence par une proposition de candidature. Il y a 500 euros de frais de dossier.

Donc deux candidats ont d’ores et déjà mis 500 euros sur la table de la Vraie Primaire : Mathieu Leporini et Édouard de Broglie. Ils ont désormais jusqu’au mois d’août pour décrocher leurs 1000 soutiens.