La Primaire Ouverte pour l’élection Présidentielle de 2017

la-primaire

Les élections présidentielles nous sont d’ores et déjà confisquées par les partis politiques traditionnels. Nous refusons ce choix qui n’en n’est pas un et nous voulons choisir nos représentant(e)s, pas qu’on nous les impose !

Nous organisons une Primaire Démocratique Ouverte en prévision des élections de 2017.

Nous voulons remettre la démocratie au coeur du processus de désignation des candidats à la représentation nationale. La Primaire Démocratique Ouverte sera ouverte à tous les français, quelques soient leurs idées, opinions ou affinités politiques, et ce à fin que la voix de chaque français compte dans le choix de ceux qui seront en charge de nous représenter jusqu’en 2022. Nous aspirons à catalyser les forces vives du pays pour que, ensemble, nous rétablissions un pouvoir politique représentatif des citoyens et grâce auquel nous retrouverons la maîtrise de notre avenir commun.

La Primaire est un projet porté par Democratech, une association fondée par Thibauld, ingénieur et David, avocat, avec une idée derrière la tête : la technologie doit être utilisée par les citoyens pour choisir leurs représentants. On veut mettre les outils dans la main des citoyens.

Ma Voix. Nous allons entrer à l’Assemblée Nationale. En juin 2017.

Ma Voix est un projet citoyen avec les Législatives 2017 en ligne de mire.

Nous ne voulons plus signer de chèque en blanc à des partis politiques.

Nous allons construire une offre politique qui ressemble au monde que nous dessinons jour après jour : libre, connecté, coopératif, interdépendant, concret.

Nous voulons que chacun de nos actes soit émancipateur pour nous tous.

Nous voulons prendre notre place à la table des décisions.

Nous voulons co-construire le monde tel que nous, les gens, l’aurons décidé.

Nous nous mettons en marche de manière collective, horizontale, débarrassée des quêtes de pouvoirs personnelles et des postures partisanes stériles.

Nous allons entrer à l’Assemblée Nationale.

En juin 2017.

Une affaire à suivre