Convergence des luttes pour une grande #NuitDebout

Nous sommes un collectif informel réunis autour de la dynamique du film merci Patron et de l’équipe du journal Fakir, composé d’intermittents, de syndicalistes et de citoyens engagés, déterminés à nous unir pour faire entendre notre ras le bol de la politique gouvernementale, politique qui n’a de cesse de réduire nos droits sociaux, au seul profit des intérêts du patronat.

Encore une initiative sans parti politique (avec quand même la présence d’Isabelle Attard, députée citoyenne) que cette Convergence des luttes. Cette fois, c’est un film (Merci Patron) et un journal (Fakir) qui font office de rassembleur.

Tout ça commencera par une #NuitDebout :

On occupe une place, un lieu, on verra bien où. On fait une projection géante de Merci patron !, à rigoler tous en chœur. On se fait des concerts pour la bonne humeur. Et aussi, surtout : on cause. On essaie d’inventer un truc, un point de fixation des espoirs et des luttes.

Processus de Vogüé : l’aventure citoyenne prend forme

Le groupe élection a partagé de façon majoritaire l’idée que 2017 représente une opportunité à saisir pour faire émerger une force citoyenne promouvant le pouvoir d’agir. Trois moyens d’action ont été précisé pour favoriser cette émergence.

La proposition d’un label citoyen pour identifier et regrouper les initiatives citoyennes dans les élections à venir a été adopté comme premier outil. Les contours du travail d’élaboration du label ont été esquissés (contenu centré sur les pratiques démocratiques, nécessité de préciser la gouvernance du label, etc.) mais le label reste à définir.

Le principe de créer dans toutes les communes et les circonscriptions des assemblées locales pour essaimer l’action citoyenne est la deuxième proposition retenue. L’idée est d’articuler la création des assemblées locales et l’utilisation du label. Le projet d’un tour de France des assemblées locales est esquissé.

80 porteurs d’initiatives citoyennes, 3 jours, une quarantaine d’associations représentées : un petit monde qui se rassemble pour faire émerger une vingtaine de thématiques partagées, sans pour autant arriver – pour l’instant – à un nom commun et encore moins à des propositions concrètes. On en restera à un nom provisoire Processus Vogué et à des futurs échéances 5-6-7 juin à Triève en Isère (elles aussi provisoires).