Un jardin citoyen à République au coeur des #NuitDebout

Le jardin citoyen fleurit au fil des heures. Que ce soient les enfants ou les adultes, chacun plante quelques fleurs ou bien des graines dans le jardin suspendu. Des bouteilles découpées, quelques poignées de terre, et un véritable mur végétal voit le jour. Peu après, un fleuriste passe sans prévenir et dépose des dizaines de roses. Le temps de les rassembler, un atelier de composition florale est déjà lancé.

Des parisiens expérimentent le travail de la terre au coeur des Nuits Debouts. Visiblement cela ne plaît pas à tout le monde de voir de la terre à la place de dalles retournés… Même si depuis tout est rentré dans l’ordre :

Que la parole circule

Face à la production d’un espace urbain aux usages contrôlés, en vue de l’imposition d’un sens, viennent s’opposer l’émergence et la persistance d’un attroupement spontané, qui pourrait proposer un autre récit. Nombre d’observateurs s’étonnent que de ces assemblées successives n’émerge aucune revendication claire et précise. Ils n’ont pas entendu et pas compris, peut-être, que ce qui se joue de crucial, c’est d’abord que la parole circule. Elle vagabonde parfois, mais elle circule, elle irrigue la place jusqu’alors marquée par un silence morbide.

La Nuit Debout continue d’interpeller : Ici les corps politiques, une tribune de Vacarme et Urbanités explore la question du lieu commun.

#NuitDebout : un mouvement émergent à la française

Dans l’assemblée, ni drapeaux ni mots d’ordre, à l’exception de quelques brassards blancs barrés d’une inscription au marqueur noir, « Nuit debout ». L’auditoire se tient en rangs serrés et utilise une gestuelle empruntée aux « Indignés » espagnols, pour voter ou marquer son approbation sans perturber l’écoute. […] À l’ordre du jour, beaucoup de questions : « Comment fait-on pour rester ici ce soir ? Comment gagne-t-on cette bataille ? » Les échanges tournent autour des moyens d’action et des stratégies à mettre en place, pour amplifier le mouvement social né depuis un mois de la contestation contre la loi travail.

Une plongée dans l’émergence de Nuit Debout par Politis.