Temps de travail : et si on passait volontairement à 80%

Contrairement aux années 1990 où la droite comme la gauche, la CFDT comme certains chefs d’entreprise, portaient le projet, il est aujourd’hui laissé de côté. La fin du livre propose d’engager une réduction de 20 % de la durée du travail (un jour sur cinq, une semaine toutes les cinq semaines, un mois tous les cinq mois, ce qui arrange les collectifs de travail), contre allègements de cotisation et engagement de création d’emplois. Quatre cents entreprises y sont passées : ne peut-on en faire le bilan ? Soutenir des expérimentations ? Juste pour permettre un débat dépassionné sur cette mesure qui, historiquement, a fait ses preuves pour créer de l’emploi et de la qualité de vie.

Einstein_avait_r_574c4cd5a017d

Un plaidoyer de Pierre Larrouturou et Dominique Méda pour l’autre idée contre le chômage (en plus du Revenu de Base) : que tout le monde passe à 80%.

Réduction du temps de travail ou revenu de base ?

Le paradoxe de cet épisode de l’histoire de la RTT dans l’Hexagone, c’est qu’il a été à la fois un succès indéniable sur le plan social et économique, tout en se transformant en fiasco politique. Ce qui illustre la difficulté de l’exercice.

Pendant que la Suisse est appelé à une votation sur la question du revenu de base et que le Parti « Socialiste » 2017 l’ajoute dans son programme pour 2017, AlterEco Plus revient sur la longue bataille de réduction du temps de travail. Maintenant que le revenu de base a le vent en poupe, sera-t-il à la hauteur de nos espérances ? Et quelle stratégie politique pour la mise en oeuvre de l’un et/ou de l’autre ??